Colloque CIST : « Fonder les sciences du territoire »

« Le colloque fondateur du GIS (Groupement d’Intérêt Scientifique) CIST (Collège International des Sciences du Territoire) a eu lieu les 23, 24 et 25 novembre 2011 à Paris (École nationale supérieure de chimie 11, rue Pierre et Marie Curie 75005). Ce colloque international a pour ambition de fonder le champ interdisciplinaire des sciences du territoire en France, en l’inscrivant dans les réseaux de recherche existant à l’étranger ».

Objectifs :

 « L’ambition du CIST est de montrer en quoi le territoire est une approche pertinente d’enjeux pluridisciplinaires tels que :

–  l’articulation entre échelons individuel et collectif (parcours individuels et mobilités collectives, questions identitaires ; pratiques spatiales et fragmentation sociale ; politiques individuelles ou territoriales…) ;

–  les nouvelles normes et régulations suscitées par la mondialisation (nouveau rôle de l’Etat et multiplication des producteurs de normes ; dépassement des régulations nationales par la montée du local et du transnational ; biens communs et gouvernance par la mobilisation multi acteurs…) ;
–  les temporalités et ruptures dans les événements sociaux, physiques ou biologiques (vulnérabilité et risques ; sécurité, durabilité et résilience ; politiques de prévention et gestion des crises ; le besoin du temps long de la planification face à l’accélération des pratiques sociales…).

La rencontre entre les disciplines prendra des formes différentes selon que l’on envisage les sciences du territoire :

(i) soit comme un savoir scientifique. Les sciences du territoire sont alors envisagées à travers un ensemble de disciplines scientifiques que l’on confronte pour comprendre, de manière minimalement harmonisée, la dimension territoriale de leurs objets propres. Le concept de territoire sera discuté afin d’en constater les acceptions et les éventuels écarts d’une discipline à l’autre, et la prise en compte de l’espace obéira à des méthodes un tant soit peu comparables. Il faudra plutôt parler des sciences du territoire comme d’une méthodologie ;

(ii) soit comme une discipline scientifique émergente. Il faudra alors en définir les concepts, les lois et les méthodes d’analyse. L’énergie des chercheurs devra se concentrer sur le concept de territoire lui-même davantage que sur des grands enjeux cognitifs (le rapport individu-collectif etc.), ou plus précisément ces derniers fourniront l’occasion d’avancer dans une meilleure connaissance de l’objet scientifique qu’est le territoire. »

http://www.gis-cist.fr/index.php/main-sections/colloque-sciences-du-territoire/objectifs-and-themes/

 

Thèmes:

  • Définir les sciences du territoire
  • L’information territoriale
  • Mobilités, identités et territoires
  • Conflits, compromis et gouvernance territoriale
  • Risques et territoires
  • Biodiversité et territoires
  • Agricultures, territoires et développement durable
  • Territoires et santé

 http://www.gis-cist.fr/index.php/main-sections/colloque-sciences-du-territoire/themes/

 

Actes du Colloque : 

Télécharger la version électronique du recueil des communications :
http://www.gis-cist.fr/CIST-Colloque-preactes.pdf


2 réflexions au sujet de « Colloque CIST : « Fonder les sciences du territoire » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *