Grandes tendances de la production de séries en Turquie entre 1970 et 2010 (premier jet)

A partir des données recueillies sur Internet puis croisées, j’ai pu créer quelques graphiques montrant l’évolution de la production turque de séries télévisées entre 1970 et 2010. Les données seront prochainement disponibles sous forme de tableau excel sur ce site.

Quelques précisions et précautions : sur mon échantillon de base désagrégé (soit 1694 titres de séries recensées), une grande partie n’est pas encore totalement renseignée. En effet il me manque parfois soit l’année de production, soit la maison de production, soit le canal de diffusion, voire les trois. Le travail présenté dans ce billet est donc toujours en cours d’évolution et sera peut-être caduque une fois que l’ensemble de ces 1694 séries sera totalement renseignées.

De plus les données qui sont illustrées ici ne représentent que les années où ont été « lancés » ces titres : ces graphiques ne tiennent donc pas en compte les séries qui continuent d’une année sur l’autre (telles que Kurtlar Vadisi ou Muhteşem Yüzyıl) ou les taux d’audience. Prendre en compte ces aspects demandent de récupérer d’autres types de données, et ce par d’autres méthodes (ces chantiers sont en cours).

Pour ces raisons je ne m’aventurerai pas à tirer des conclusions à cette étape, si ce n’est pour remarquer ou questionner des grandes tendances.

Sources croisées : sinematurk.com / diziler.com / dizimizi.com / imdb.com
Données recueillies grâce à RapidMiner.

 

Graphique n°1 (cliquez pour agrandir)

 

Note concernant le graphique n°1 : le pic de l’année 2000 est soit intéressant soit suspect. Il peut s’agir soit d’une erreur dans les sources, soit d’une réelle « explosion » de la production. La question reste en suspens. On observe aussi un léger recul de la production entre 2008 et 2010.

Graphique n°2 (cliquez pour agrandir)

Note concernant le graphique n°2 : il s’agit de courbes empilées. L’intitulé « autres (<8) » correspond aux chaînes ayant diffusé moins de 8 titres de séries sur l’ensemble de la période étudiée. Le recul entre 2007 et 2010 est lui aussi à prendre avec précaution : erreur des sources ou effet réel ? De même il est impossible que la Fox (aka TGRT) ait diffusé des programmes avant 1993, date de son lancement. On en conclura qu’un nouveau nettoyage des sources est donc ici nécessaire, d’autant que l’échantillon ne couvre qu’environ un tiers de l’ensemble des séries recensées (1694 titres).

 

Graphique n°3 (cliquez pour agrandir)

Note concernant le graphique n°3 : comme pour le précédent graphique l’intitulé « autres (<15) » correspond aux maisons de production ayant produit moins de 15 titres de séries sur l’ensemble de la période étudiée. Entre 2005 et 2010, on notera que presque la moitié de la production est produite par des petites maisons de production (classées comme « autres (<15) »). Enfin on notera que l’échantillon ne couvre lui aussi qu’un peu plus d’un tiers de l’ensemble des séries recensées (1694 titres).

Graphique n°4 (cliquez pour agrandir)

Note concernant le graphique n°4 : ce graphique reprend les données du graphique précédent à ceci près qu’il ne comptabilise pas les maisons de production ayant produit moins de 15 titres de séries entre 1970 et 2010. Il permet d’observer une évolution allant de situations de quasi monopole dans les années 70 de quelques grands producteurs (nationaux comme la TRT), à une fragmentation de la production répartie entre une quinzaine de producteurs plus ou moins importants aujourd’hui.


Une réflexion au sujet de « Grandes tendances de la production de séries en Turquie entre 1970 et 2010 (premier jet) »

  1. Est-ce qu’il est possible d’avoir les chiffres exactes du Graphique N°1 pour mon mémoire sur le cinéma et la télévision en Turquie, le nombre de série par an ? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *