Some tests of geo-localization with Google Maps and Batchgeo

By a kind of laziness I was searching a program allowing me to save some time on the georeferencing process. So there are some maps I did with Batchgeo from a list of  TV and film producers (app. 290 enterprises); a list of TV channels (app. 430 channels); and a list of the malls of Istanbul (89 sites). The software is supposed to geolocalize automatically the enterprises from their addresses using Googlemaps and its algorithms… I’d confess I’m not very sure of the precision of the results but it spare a lot of time at the first glimpse, at least on the technical part of georeferencing.  I’m trying to improve the quality of the datas to get a better picture…

An interesting thing is you can also transform those datas from a Google Earth format (importing the .kml files) to GIS formats (.shp and the rest) through some tricks (visibles here and there), or using GvSIG to convert the kml files…

More on Batchgeo and geolocalization from addresses :
http://www.batchgeo.com/
http://www.gpsvisualizer.com/geocoder/ 

More on TV and Radio stats or datas :
http://www.nationmaster.com/graph/med_tel_rec-media-television-receivers
http://watch.squidtv.net/alphabet.html
http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_number_of_television_broadcast_stations
https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/fields/2015.html
http://www.itu.int/en/pages/default.aspx
http://www.lyngsat-address.com/

More on Malls and towers of Istanbul :
http://skyscraperpage.com/cities/maps/?cityID=749


Grandes tendances de la production de séries en Turquie entre 1970 et 2010 (premier jet)

A partir des données recueillies sur Internet puis croisées, j’ai pu créer quelques graphiques montrant l’évolution de la production turque de séries télévisées entre 1970 et 2010. Les données seront prochainement disponibles sous forme de tableau excel sur ce site.

Quelques précisions et précautions : sur mon échantillon de base désagrégé (soit 1694 titres de séries recensées), une grande partie n’est pas encore totalement renseignée. En effet il me manque parfois soit l’année de production, soit la maison de production, soit le canal de diffusion, voire les trois. Le travail présenté dans ce billet est donc toujours en cours d’évolution et sera peut-être caduque une fois que l’ensemble de ces 1694 séries sera totalement renseignées.

De plus les données qui sont illustrées ici ne représentent que les années où ont été « lancés » ces titres : ces graphiques ne tiennent donc pas en compte les séries qui continuent d’une année sur l’autre (telles que Kurtlar Vadisi ou Muhteşem Yüzyıl) ou les taux d’audience. Prendre en compte ces aspects demandent de récupérer d’autres types de données, et ce par d’autres méthodes (ces chantiers sont en cours).

Pour ces raisons je ne m’aventurerai pas à tirer des conclusions à cette étape, si ce n’est pour remarquer ou questionner des grandes tendances.

Sources croisées : sinematurk.com / diziler.com / dizimizi.com / imdb.com
Données recueillies grâce à RapidMiner.

 

Graphique n°1 (cliquez pour agrandir)

 

Note concernant le graphique n°1 : le pic de l’année 2000 est soit intéressant soit suspect. Il peut s’agir soit d’une erreur dans les sources, soit d’une réelle « explosion » de la production. La question reste en suspens. On observe aussi un léger recul de la production entre 2008 et 2010.

Graphique n°2 (cliquez pour agrandir)

Note concernant le graphique n°2 : il s’agit de courbes empilées. L’intitulé « autres (<8) » correspond aux chaînes ayant diffusé moins de 8 titres de séries sur l’ensemble de la période étudiée. Le recul entre 2007 et 2010 est lui aussi à prendre avec précaution : erreur des sources ou effet réel ? De même il est impossible que la Fox (aka TGRT) ait diffusé des programmes avant 1993, date de son lancement. On en conclura qu’un nouveau nettoyage des sources est donc ici nécessaire, d’autant que l’échantillon ne couvre qu’environ un tiers de l’ensemble des séries recensées (1694 titres).

 

Graphique n°3 (cliquez pour agrandir)

Note concernant le graphique n°3 : comme pour le précédent graphique l’intitulé « autres (<15) » correspond aux maisons de production ayant produit moins de 15 titres de séries sur l’ensemble de la période étudiée. Entre 2005 et 2010, on notera que presque la moitié de la production est produite par des petites maisons de production (classées comme « autres (<15) »). Enfin on notera que l’échantillon ne couvre lui aussi qu’un peu plus d’un tiers de l’ensemble des séries recensées (1694 titres).

Graphique n°4 (cliquez pour agrandir)

Note concernant le graphique n°4 : ce graphique reprend les données du graphique précédent à ceci près qu’il ne comptabilise pas les maisons de production ayant produit moins de 15 titres de séries entre 1970 et 2010. Il permet d’observer une évolution allant de situations de quasi monopole dans les années 70 de quelques grands producteurs (nationaux comme la TRT), à une fragmentation de la production répartie entre une quinzaine de producteurs plus ou moins importants aujourd’hui.

Répertoire des principaux producteurs TV à Istanbul

source : Wikipedia Commons

Voici un premier répertoire des producteurs télé à Istanbul, composé à partir de données disponibles publiquement sur Internet.

Le répertoire complet sera prochainement disponible au format excel.

sources istanbulfirmarehber.com

Continuer la lecture de Répertoire des principaux producteurs TV à Istanbul

« Turkish TV series take over the throne from Brazil » – Today’s Zaman

“Kurtlar Vadisi” (The Valley of Wolves) is among the many Turkish TV series breaking ratings records in regions from the Middle East to the Balkans.

 » Over the past few years, Turkish television series have seen a rapid rise in popularity, partially due to the techniques used in filming them as well as their strong acting ensembles.

Outside of Turkey, the popularity of these series is breaking viewing records in regions from the Middle East to the Balkans. So far, a total of 65 Turkish series, including popular favorites such as “Acı Hayat,” “Asmalı Konak,” “Aşk-ı Memnu,” “Kurtlar Vadisi,” “Yabancı Damat,” “Yaprak Dökümü,” “Çocuklar Duymasın” and “Ihlamurlar Altında” have been broadcast to audiences in 39 countries, such as Russia, Uzbekistan, Kazakhstan, the United Arab Emirates, Iran, Iraq, Bulgaria and Greece. The country with the greatest demand for more Turkish television series is Kazakhstan, followed by Bulgaria and then Azerbaijan. (…) »

Source : Today’s Zaman, 12 février 2011

Lien : http://www.todayszaman.com/news-235384-turkish-tv-series-take-over-the-throne-from-brazil.html

« Turkish broadcasting board moves to change episode length » – Hürriyet

« Turkey’s Supreme Board of Radio and Television, or RTÜK, has launched a pilot study of the long duration of serial episodes in Turkey, addressing complaints from viewers.

“Our institution considers viewers’ concerns, rather than just those of broadcasters, bringing new regulations to address their demands as well,” said RTÜK Chairman Davut Dursun, according to an Anatolia news agency Sunday report. »

Source : http://www.hurriyetdailynews.com/n.php?n=rtuk-launched-research-on-long-serial-episodes-time-length-2011-01-02

« Turkish soap opera becomes popular in Greece » – Hürriyet Daily News

"Binbir Gece". Source : Hürriyet

« A new trend in Greece comes from Turkey and its name is « Binbir Gece » (Thousand and One Nights), a Turkish soap opera.

The soap focuses on a Turkish love story that has magnetized Greece’s television audience in such a way that the majority of the Greek press speaks about a Turkish invasion of Greek TV. « (…)

Source : http://www.hurriyetdailynews.com/n.php?n=turkish-soap-opera-becomes-popular-in-greece-2010-07-18

« Dizi ekonomisi 1 milyar YTL’ye ulaştı » – Hürriyet

« Bölüm başına maliyetleri 100 ila 300 bin YTL arasında değişen televizyon dizilerinin, reklam ve sponsorluk gelirleriyle birlikte yaklaşık 1 milyar YTL’lik bir ekonomi ortaya çıkardığı belirtildi. (…) »

Source : Hürriyet, 4 octobre 2008

Lienhttp://arama.hurriyet.com.tr/arsivnews.aspx?id=10039151