« Media and the city workshop » – ECREA

Organisers’ description:

The MEDIA & THE CITY Temporary Working Group is happy to announce the organization of its first Workshop. The Workshop will take place on FEBRUARY 10, 2012, at the CATHOLIC UNIVERSITY of MILAN, ITALY.

 

Workshop overview

The first TWG Workshop will feature parallel sessions and a final plenary. During the parallel sessions, members will be able to share and discuss their research. The final plenary session will discuss the organizational aspects of the Group and delineate future activities. Parallel sessions will be open to all interested scholars, while the plenary will be open only for TWG members.

 

Selected papers (see website for full details):

Giorgia Aiello – The urban built environment as global(ist) communication: Concepts, methods, critique

Clemens Apprich – Rise and fall of the city metaphor to describe digital networks in the 1990s

Girogio Bacchiega – Peripheral views on Milan

Giovanni Caruso, Riccardo Fassone, Gabriele Ferri and Mauro Salvador – Check-in everywhere: Places, people, narrations, games

Mariana Ciancia and Walter Mattana – Imagine Milan: An audiovisual design thinking approach to the image of the city

Andrea Cuman – Hardcopy vs digital mobile travel guidebooks: A preliminary comparison on mediated spatial interactino and a case study

Amedeo Damato – Cities of blood and longing. The protagonist’s architectural projection in Hollywood cinema

Miriam De Rosa – Cinematic architectures IN SITU. Notes on the participatory construction of a visual urban imagery

Manuela Farinosi – New media and the city in an « out of ordinary » context: Exploring the motivations behind the citizen journalism production after a natural disaster

Gabriele Ferri and Patrick Coppock – Serious urban games. From play in the city to play for the city

Katalin Feher – Digital urban identities

Cezary Hunkiewicz – City as a medium: The space and street art activities

Angelo Imperiale – Avoiding urban marginality: How to build social sustainability?

Sami Kolamo – Branding urban spaces through football media spectacles

Peter Maroldt – New media and the Asian city

Gonca Noyan – Old bridge as a symbol of multiculturalism: Global discourse and local narratives in Mostar

Christian Oggolder – Losing centrality – urban spaces and the network society

Seja Ridell – The cybercity as a medium. Public living and agency in the digitally shaped urban space

Gabriella Sandstig – There is a light that never goes out – cultivation effects on the freedom of movement in urban and suburban public places

Barbara Scifo – The sense of place from mobile communicatino to locative media

Katia Segers, Joost Vaesen and Rudi Janssens – Opportunities and dangers of Brussels media for its Dutch-speaking minority. Research on audience use, expectations and appreciation

Satomi Sugyiama – The muted mobile in Tokyo

Moira Sweeney – Space and the geographical imagination on the Dublin Docklands

Robert Szwed – Researching media representations of the city. Preliminary remarks on how to measure representations of Lublin, Poland

Matteo Tarantino and Simone Tosoni – Convergent media and social production of space: An approach through controversies

Federica Timeto – In the middle of urban space: The case of critical city

Ferenc Zsélyi – Concrete dreamworks

Ferenc Zsélyi, István András and Mónika Rajcsányi-Molnár – Global staging in a postindustrial city: Dunaújváros, the media platform of intercultural networking

Weiming Ye – Phoenix man and woman: Discussions on urban and rural gap in Chinese BBS forums

« Istanbul. City portrait » – Università Iuav di Venezia – 29/02/2012

Within the cycle of International Conferences ‘City Portraits’, organized by the School of Doctorate Studies, Università Iuav di Venezia, on February 29th – March 1st 2012 it will be held one about the city of Istanbul. The goal of the International Conference is to provide a wide range of point of view in order to investigate the current transformations of the city and to attempt a better understanding of its coming evolutions based on an interdisciplinary approach, which ranges from the urban planning, historical and contemporary architectural issues to arts, design and cultural policies. PhD candidates and young researcher (under 40 years old at the time the conference will be held), who have developed original studies or projects on specific case‐studies linked with one or more of the following three sessions, are invited to submit their contributions.

1. City & Architecture

Istanbul is one of the world’s largest city and one of the oldest. It has deep roots in its glorious past and it’s trying to look at to its future after the transformations in the 80’s along with the globalization process that picked up speed bringing with it deep change in the urban and architectural context. The goal of this session is to provide a critical point of view on the city of Istanbul through the following main issues:

‐ the role of Mimar Sinan and his works in shaping Istanbul;
‐ the tight relationship between foreign architects/urban planners and the transformations occurred in the city after the declaration of the Republic of Turkey in 1923;
‐ issues linked with the contemporary architecture debate considering that the city is still suffering because of a very quick development occurred in the last decades.

2. City & Society

During the 80s, Istanbul begins to reveal new regimes of regulation for these governments that created new financial sources, allowed the opening for a stock exchange market and creating a new metropolitan government, that transformed the city into a competitive global city region. New wealth engendered new social groups, while traditional wealthy groups (public sector professions like teachers, writers, bureaucrats and trade unionists) experienced an identity crisis and loss of public confidence. This new sense of ownership of new groups (symbolical and material) is today clearly mirrored by spatial polarization of poverty increasingly suburbanized (which its especially migrants), but even displayed by more soft and intangible forms of alienation and marginalization challenging the issue of citizenship. By exploring critically the image of the “globalizing Istanbul”, the session encourage papers that focus on a range of social practices in the city of Istanbul trough which citizenship is enacted “anew” and will consider implications of such enactments for understanding organization of local welfare, highlighting relational aspects of citizenship that lead to positive or negative consequences for civil society.

3. City & Culture

A great impulse for Istanbul’s growing role as a cultural, political and economic arena is due to its candidature as European Capital of Culture in 2010. In this respect, this session highlights the rapid development of the arts and design scene and the blossoming of museums and cultural institutions (such as galleries, libraries and archives) dedicated to contemporary arts, which are closely linked with a rethinking of the dynamics and interrelations with the urban environment and its citizens. Therefore, what are the connections between the cultural production of today and the so called creative industries (especially the design and film industries)? How is the city represented and questioned through visual arts (photography, new media, graphics design)? How is the image of the city communicated?

The curators
Teresita Scalco
Moira Valeri
Marco Vani

Info : istanbulcityportrait@gmail.com

Links :
Call for proposal
Università Iuav di Venezia website 

Colloque CIST : « Fonder les sciences du territoire »

« Le colloque fondateur du GIS (Groupement d’Intérêt Scientifique) CIST (Collège International des Sciences du Territoire) a eu lieu les 23, 24 et 25 novembre 2011 à Paris (École nationale supérieure de chimie 11, rue Pierre et Marie Curie 75005). Ce colloque international a pour ambition de fonder le champ interdisciplinaire des sciences du territoire en France, en l’inscrivant dans les réseaux de recherche existant à l’étranger ».

Objectifs :

 « L’ambition du CIST est de montrer en quoi le territoire est une approche pertinente d’enjeux pluridisciplinaires tels que :

–  l’articulation entre échelons individuel et collectif (parcours individuels et mobilités collectives, questions identitaires ; pratiques spatiales et fragmentation sociale ; politiques individuelles ou territoriales…) ;

–  les nouvelles normes et régulations suscitées par la mondialisation (nouveau rôle de l’Etat et multiplication des producteurs de normes ; dépassement des régulations nationales par la montée du local et du transnational ; biens communs et gouvernance par la mobilisation multi acteurs…) ;
–  les temporalités et ruptures dans les événements sociaux, physiques ou biologiques (vulnérabilité et risques ; sécurité, durabilité et résilience ; politiques de prévention et gestion des crises ; le besoin du temps long de la planification face à l’accélération des pratiques sociales…).

La rencontre entre les disciplines prendra des formes différentes selon que l’on envisage les sciences du territoire :

(i) soit comme un savoir scientifique. Les sciences du territoire sont alors envisagées à travers un ensemble de disciplines scientifiques que l’on confronte pour comprendre, de manière minimalement harmonisée, la dimension territoriale de leurs objets propres. Le concept de territoire sera discuté afin d’en constater les acceptions et les éventuels écarts d’une discipline à l’autre, et la prise en compte de l’espace obéira à des méthodes un tant soit peu comparables. Il faudra plutôt parler des sciences du territoire comme d’une méthodologie ;

(ii) soit comme une discipline scientifique émergente. Il faudra alors en définir les concepts, les lois et les méthodes d’analyse. L’énergie des chercheurs devra se concentrer sur le concept de territoire lui-même davantage que sur des grands enjeux cognitifs (le rapport individu-collectif etc.), ou plus précisément ces derniers fourniront l’occasion d’avancer dans une meilleure connaissance de l’objet scientifique qu’est le territoire. »

http://www.gis-cist.fr/index.php/main-sections/colloque-sciences-du-territoire/objectifs-and-themes/

 

Thèmes:

  • Définir les sciences du territoire
  • L’information territoriale
  • Mobilités, identités et territoires
  • Conflits, compromis et gouvernance territoriale
  • Risques et territoires
  • Biodiversité et territoires
  • Agricultures, territoires et développement durable
  • Territoires et santé

 http://www.gis-cist.fr/index.php/main-sections/colloque-sciences-du-territoire/themes/

 

Actes du Colloque : 

Télécharger la version électronique du recueil des communications :
http://www.gis-cist.fr/CIST-Colloque-preactes.pdf

« Croissance et environnement culturel » – conférences

« L’association Diversum, sous le de patronage de l’Unesco, organise le premier forum international de l’économie mauve sur le thème Croissance et environnement culturel, du 11 au 13 octobre, à Paris.

L’économie mauve peut être présentée comme une alliance entre culture et économie. Elle prend en compte les enjeux culturels, pour faire de l’économie un vecteur de la richesse et de la diversité culturelle, mais aussi pour faire de l’environnement culturel un enjeu de croissance économique.

Deux enjeux sont au cœur de ce forum : un enjeu éthique et un enjeu économique.

Les journées s’articuleront entre séances plénières et ateliers, sur des sujets tels que les enjeux géopolitiques, l’attractivité des territoires, le tremplin du numérique…

Ce forum se tiendra à l’Espace Pierre Cardin, 1-3, avenue Gabriel, à Paris 8ème.

Cet événement est organisé par Diversum, une association apolitique créée en France en 2006 pour la prise en compte de l’environnement culturel dans les politiques de développement durable.

Contact : Association diversum, 23, rue de Beauvau, 78000 Versailles (+ 33 1 83 64 26 28 – contact@diversum.net ) »

Site internet : http://www.economie-mauve.org

« Les industries créatives, encore, toujours et partout : actualités et enjeux des transformations dans les industries créatives » – OMIC / MSH Paris Nord, le 7 juin

.
Le mardi 7 juin 2011, de 9h00 à 18h00, à la Salle de conférence de la MSH Paris Nord, aura lieu une journée d’études sur  » Les industries créatives, encore, toujours et partout : actualités et enjeux des transformations dans les industries créatives « .

Lien vers la page de l’OMIC

.

Thème:

Pourquoi le thème des industries et de l’économie créatives sont-ils aussi présents sous des latitudes aussi diverses que les anciens pays industriels et les pays émergents ? Quels sont les enjeux soulevés par ces mouvements ? Faut-il prendre au sérieux ces notions et qu’apportent-elles de nouveau par rapport à des notions plus établies, celle d’industries culturelles en particulier, et par rapport également aux thématiques de la société de l’information ou de la connaissance ? Qu’est-ce qui relie les industries créatives au territoire ? De nouveaux « acteurs » et de nouvelles institutions émergent-ils ? Telles sont les questions centrales soumises à plusieurs chercheurs, étrangers et français, invités par l’équipe de l’ANR « Des théories des industries culturelles et éducatives aux théories des industries créatives ».


Programme :

  • 8h45 : accueil des participants
  • 9h : introduction par Philippe Bouquillion (professeur à l’Université Paris 8), porteur de l’ANR « Des théories des industries culturelles et éducatives aux théories des industries créatives (2009-2012) »
  • 9h15-10h15 : Philip Schlesinger (professeur à l’Université de Glasgow) : « Enjeux politiques et économie créative au Royaume-Uni »
  • 10h15-11h15 : Enrique Bustamante (professeur à l’Université Complutense de Madrid) : « Industries créatives et industries culturelles en Espagne et en Amérique Latine: répercussions sur la recherche et sur les politiques culturelles »

11h15-11h30 : Pause

  • 11h30-12h30 : Gaëtan Tremblay (professeur à l’Université du Québec à Montréal), avec Pierre Moeglin (professeur à l’Université Paris 13 ) : « Les industries culturelles face aux politiques de la créativité »
  • 12h30-13h30 : Eric Georges (professeur à l’Université du Québec à Montréal) : « Pour une critique de la notion d’industries créatives. Perspectives au Canada et sur les industries de l’information. »

13h30- 14h30 : Déjeuner à la MSH

  • 14h30-16h00 : Bernard Miège (professeur émérite à l’Université Grenoble 3 ), « Pour une recherche des traits communs et des spécificités des Industries Culturelles et des Industries Créatives: éléments méthodologiques ».
  • Débat et synthèse

16h00-16h15 : Pause

  • 16h15- 18h00 : présentation de travaux de recherches portant spécifiquement sur l’Inde (en collaboration avec le Réseau/équipe « Industries culturelles, Scènes artistiques et littéraires indiennes », coordonné par Catherine Servan-Schreiber et Raphaël Rousseleau)
  • Kristian Fiegelson (Ehess/Paris 3) et Monique Dagnaud (CNRS/EHESS) sur « Bollywood, les industries de l’image »Joël Augros (professeur à l’Université Paris 8 ) sur « une comparaison entre Bollywood/Hollywood »Bertrand Ficamos (Docteur, Bordeaux 3) sur « la convergence entre TV/Globo et Bollywood ».
Pour vous rendre à la MSH Paris Nord, cliquez ici

« La série télé, ce n’est pas de la littérature » – Le Monde

« Samedi 28 mai, aux Subsistances à Lyon, dans le cadre des Assises internationales du roman, organisées par Le Monde et la villa Gillet, la parole était donnée pour la première fois aux séries télévisées et à leurs concepteurs : l’écrivain Richard Russo, les scénaristes Eric Overmyer et Sarah Treem étaient interviewés par les journalistes Robert Polito et Nils C. Ahl.

Depuis vingt ans, l’avènement des chaînes cablées et notamment d’HBO aux Etats-Unis a provoqué une révolution dans l’offre des séries télés. Oui, ils le reconnaissent volontiers, l’un après l’autre : « la fiction télévisuelle vit un âge d’or ». L’expression est de Richard Russo, romancier et scénariste, prix Pulitzer en 2002 pour Le Déclin de l’empire Whithing. Pourtant, Eric Overmyer, co-créateaur de Treme, scénariste des deux dernières saisons de Sur Ecoute, se demande ce qu’il fait aux Assises du roman : « la série n’est pas de la littérature ». Ou encore : « l’auteur de série n’existe pas, il n’est jamais qu’un co-auteur parmi d’autres ». Avec un sourire, il renchérit : « la maquilleuse, la costumière, le directeur des programmes de la chaîne est au moins autant un auteur ».

Tous sont pourtant des écrivains à l’origine. Comme Eric Overmyer, Sarah Treem, scénariste de En Analyse est dramaturge. A la télévision, il s’agit bel et bien d’écrire, mais de manière différente : « on ne dit pas les mêmes choses ». Richard Russo ajoute : « quand j’écris un roman, la moindre description est un enjeu, un défi. Quand il s’agit d’un film ou d’une série, je m’en moque, le spectateur voit sans qu’on ait besoin de lui raconter ». En riant, il revient sur la dimension collective de ce genre d’exercice : « j’ai passé vingt ans à écrire tout seul, c’est plutôt agréable de travailler en groupe maintenant(…)« .

Source : Le Monde

Call for papers, VI International PhD Seminar – Urbanism and Urbanization, 21/05/11

« Three main aspects can be identified today that define an “urban question” different from the past: first, the growing distance between the rich and the poor, second, the environmental risks, and third the mobility crises. The ‘question’ is and will be ‘urban’ because it is in the urban context that the largest part of the world population lives. It is in the context of the city that the question is most apparent and gains a sense of urgency.(…) »

« Short and ‘full papers’
The seminar invites full papers that present a coherent piece of research or dissertation chapter, as well as short papers that address methodology, research question or articulate a starting point for PhD research.
Full papers will be organized in thematic sessions. Short papers will be organized in thematic workshops.

Abstract guidelines
PhD candidates interested in presenting a paper should submit an abstract of maximum 1000 words by May 21st . The scientific committee, taking into account the interest of the themes proposed, will select the papers to be presented during the seminar by July 8th . Upon selection of the various contributions, we will invite respondents in function of the subject of the papers submitted. The selected papers will be submitted in a final version to the scientific committee and to each respondent before September 15th. (…) »

Call for papers launch:
21 March 2011

Deadline abstracts:
21 May 2011
Notification of acceptance:
8 July 2011
Full paper due:
15 September 2011

More infos :
http://www.uu2011.eu/

Les séries télévisées américaines contemporaines : entre la fiction, les faits et le réel – Paris Diderot, du 5 au 7 mai 2011

Depuis le milieu des années 1990, les séries américaines connaissent un nouvel « âge d’or », marqué par des productions de grande qualité, par un engouement international spectaculaire (lié aussi aux nouveaux modes de visionnage – DVD, streaming ou VOD), et par un nouveau respect critique pour la forme elle-même. Ce colloque se propose d’explorer le lien que tissent ces œuvres entre fiction et réalité. Pourquoi, par exemple, certaines réalités semblent-elles se prêter plus particulièrement à la forme sérielle (le monde médical, policier, ou judiciaire par exemple)? Les communications pourront aussi s’interroger sur l’idéologie qui sous-tend les choix de la fiction : quelle fonction la fiction a-t-elle quand elle prend en charge un certain aspect de la réalité (sociale, politique, économique) à un moment donné ? (comme la représentation de l’administration américaine dans The West Wing [A la Maison Blanche], ou la dénonciation des dysfonctionnements institutionnels dans The Wire [Sur Ecoute]).

Les approches plus esthétiques et formelles pourront se pencher sur les modes et stratégies utilisées par ces fictions pour représenter le réel. En quoi consiste le « réalisme » prétendument affiché par certaines d’entre elles, depuis la représentation en « temps réel » de 24 jusqu’à l’utilisation de la caméra à l’épaule dans Californication, ou encore aux détails corporels très crus de Nip/Tuck ? D’autres œuvres, au contraire, témoignent d’une ambition de stylisation ou de caricature (Desperate Housewives), et que dire des mondes fantasmés de Battlestar Galactica ou True Blood, ou du rapport à une quelconque « réalité historique » dans des séries comme Deadwood, Mad Men, ou Rome ?

Ce lien entre fiction et réalité pourra aussi nous aider à réfléchir sur la manière dont ces séries s’inscrivent dans la réalité même des spectateurs. Le processus d’identification et d’appropriation semble atteindre des niveaux sans précédents. Les spectateurs poursuivent l’expérience de « leur » série sur internet, par des discussions, des « re-créations » audiovisuelles, ou tout simplement par la consommation de produits dérivés. Les séries influent par la suite sur la manière dont nous appréhendons la réalité qui nous entoure. De tout temps bien sûr, l’individu s’est construit en partie grâce aux fictions auxquelles il était exposé, mais on pourra s’interroger, lors de ce colloque, sur la spécificité de l’impact des séries sur le spectateur, qui y trouve à la fois le pouvoir hypnotique et séducteur du film de cinéma et le plaisir de la complexité narrative et de la durée plus généralement associé au roman littéraire.

Comité scientifique :
Ariane Hudelet (Etudes anglophones, Université Paris Diderot)
Sophie Vasset (Etudes anglophones, Université Paris Diderot)
Pierre-Olivier Toulza (Etudes cinématographiques, Université Paris Diderot)
Marjolaine Boutet (Histoire, Université d’Amiens)
Sarah Hatchuel (Etudes anglophones, Université du Havre)
Monica Michlin (Etudes anglophones, Université Paris IV-Sorbonne)
Thibaut de Saint-Maurice (Philosophe, Lycée Richelieu, Rueil-Malmaison)

Contacts : Ariane Hudelet et Sophie Vasset

 

Programme du jeudi 5 mai 2011

  • 13h30 : accueil et inscriptions
  • 14h00 : ouverture du colloque (Ariane Hudelet et Sophie Vasset)

 

Panel 1 : Quelle réalité, quelle fiction ?
Présidente de séance : Ariane Hudelet

  • 14h30 : De quel réalisme la sérialité est-elle la forme ? – Thibaut de Saint-Maurice (philosophe)
  • 15h : Le temps des séries – Jean-Pierre Esquenazi (Université Lyon III)
  • 15h30 : Du roman réaliste à la série télé, la fresque sociale en miettes – Antonia Zagamé (CNRS)
  • 16h30 : Effet de réel contre réalisme dans les séries télévisées contemporaines – Hervé Glévarec (CNRS)
  • 17h : The treatment of the law: between reality and imagination in television legal series – Barbara Villez (Université Paris 8 )
  • 17h30 : Les séries judiciaires : histoires de cour, histoires de cœur. L’écriture dramatique au service de la culture juridique – Nathalie Maroun Taraud (ENS Ulm)

 

Programme du vendredi 6 mai 2011

Panel 2 : Histoire et histoires
Présidente de séance : Marjolaine Boutet

  • 9h : Les séries historiques entre la fiction et le réel : quand les scénaristes rivalisent avec les historiens – Ioanis Deroide (Historien, lycée Richelieu, Rueil Malmaison)
  • 9h30 : “The West Wing with Wigs?”: Politics and History in HBO’s John Adams – Aurélie Godet (Université Paris Diderot)
  • 10h : Les bonds historico-médiatiques de Sam Beckett. Code Quantum, voyage au temps des images -Vincent Baticle (Université Paris Diderot)
  • 11h : Fiction and Reality in TV Series Portraying Presidents: Reality effect, Déjà Vu, Groundhog Day, Prophecy, or Time Warp? – Monica Michlin (Université Paris Sorbonne)
  • 11h30 : « Qumar », le pays qui n’existait pas. The West Wing et le spectre du Moyen-Orient – Joseph Belletante (Triangle, ENS-LSH)
  • 12h : Le remake de la série V et le système de santé universel de Barack Obama: entre réalité et fiction, histoire d’une défaite programmée – Audrey Viguier (University of Florida)

 

Panel 3 : Réalisme du corps
Présidente de séance: Sophie Vasset

  • 14h : Evidence of the Body: Death, Illness and Representation of Truth in Contemporary American TV series – Maria Neklyudova (Russian State University of Humanities, Moscou)
  • 14h30 : Au plus près de la chair : corps malades et corps morts dans les séries contemporaines (titre provisoire) – Maud Desmet (Université de Poitiers)
  • 15h : Deadwood entre réalité et fiction : inscription de l’Histoire, figurations du corps, et jeux de langage – Gilles Menegaldo (Université de Poitiers)

 

Panel 4 : Esthétiques du réalisme
Présidente de séance : Shannon Wells-Lassagne

  • 16h : Mad Men, Nostalgia, and the Aesthetics of Consumption, or: Don Draper Gets an iPhone – Simone Knewitz (Bonn University)
  • 16h30 : Fiction and Reality in HBO’s Treme : A Narrative Alchemy at the Service of Political Truth – Catherine Dessinges, Dominique M. Gendrin, Wendy Hajjar (Tulane University)

 

Panel 5 : Genres et publics
Président de séance – à confirmer

  • 14h : House of mirrors: New realities, new fictions of the suburbs in The Middle – Donna Spalding Andreolle (Université Stendhal – Grenoble III)
  • 14h30 : The L Word : Le réel sous le glamour : ou « The way that they live » – Adrienne Boutang (Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle)
  • 15h : Veronica Mars vs Don Draper : le réalisme des séries adolescentes contemporaines – Pierre-Olivier Toulza (Université Paris Diderot)
  • 16h : Is there a Doctor in the HOUSE ?: les séries télévisées médicales face au monde réel – Pamela Tytell (Université Lille 3)
  • 17h : “Unreal” gender messages in late 90s women-centered action dramas – Anne Sweet (Université Paris 3- Sorbonne Nouvelle)

 

Programme du samedi 7 mai 2011

Panel 6 : Représenter quelque chose qui n’existe pas : de l’Antique à la science-fiction
Présidente de séance : Sarah Hatchuel

  • 9h : Jules César au secours des américains : l’incipit de la série Rome – Julie Gallego (Université de Pau et des Pays de l’Adour)
  • 9h30 : Rome : un péplum enfin réaliste ? – Vivien Bessières (Université Toulouse II, Le Mirail)
  • 10h : Rome ou le grain de l’antique – Isabelle Schmitt-Pitiot (Université de Bourgogne, Dijon)
  • 11h : Occupation, collaboration, résistance et épuration dans la troisième saison de Battlestar Galactica – Marjolaine Boutet (Université d’Amiens)
  • 11h30 : Battlestar Galactica and the Global War on Terror – Lori Maguire (Université Paris 8 )
  • 12h : De Babylon à Caprica: la nouvelle science-fiction télévisuelle et l’effet-réalité – Medhi Achouche (Université Stendhal, Grenoble)

 

Panel 7: Du crime au châtiment
Présidente de séance : Barbara Villez

  • 9h : Quand la fiction irrigue la réalité : les usages sociaux des séries policières dans la fiction policière – Guillaume Le Saulnier (Université Paris 2)
  • 9h30 : Qu’y a-t-il de « policier » dans les séries policières ? – Yann Philippe (Université de Reims)
  • 10h : Entre ombres et lumières : les figures de policiers en eaux troubles, symbole d’une Amérique en perte de repères (The Shield, The Wire, Dexter) – Julien Achemchame (Université Paul Valéry, Montpellier)
  • 11h : La perspective narrative dans les séries « Cop and Lab ». Quelles contributions aux représentations du monde scientifique et technique ? – C. Bruguière (Université Claude Bernard, Lyon), M. Chouteau (INSA, Lyon), C. Nguyen (INSA, Lyon), E. Triquet (Université Joseph Fourier, Grenoble)
  • 11h30 : From Oz to Lockup: Bringing Prison Life (Back) Home – Claudia Schippert (University of Central Florida, Orlando)
  • 12h : Fictions et réalités : principes miroirs ? Castle ou la rencontre de la vie et de l’écrit – Anaïs Kompf (Université Paris Diderot)

 

Panel 8: L’inquiétante étrangeté
Président de séance : Monica Michlin

  • 14h : Twin Peaks, conte de la modernité, modernité du conte – Marine Legagneur (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle)
  • 14h30 : X-Files : allégorie de la condition postmoderne du monde – Frédéric Gai (Université de Caen)
  • 15h : « Reality lies elsewhere? Le néo-réalisme fantastique dans quelques épisodes de X-files » – Emmanuëlle Delanoë-Brun (Université Paris-Diderot)

 

Panel 9: Déformation et marginalité comme mode de représentation
Président de séance : Emmanuelle Delanoë-Brun

  • 14h : “Alan Ball’s California and Louisiana series: a troubled state of the nation” – Anne-Marie Paquet-Deyris (Université Paris X-Nanterre
  • 14h30 : Which is the “True Blood”?: A Reflection on Otherness in Contemporary America – Marta Bosch (University of Barcelona)
  • 15h : Carnivàle entre fiction et réalité historique – Jean Du Verger (Université Paris 5-Sorbonne)

 

Panel 10 : Conclusion : le vertige post-moderne ou la fusion entre réalité et fiction
Président de séance : Pierre-Olivier Toulza

  • 16h : Lost in Lost (le retour): Réalité alternative et/ou fiction collective – Sarah Hatchuel (Université du Havre)
  • 16h30 : Transforming the traditional sitcom: the postmodern reflexivity of Abed in Community – Shannon Wells-Lassagne (Université Bretagne Sud)
  • 17h : Desperate Housewives : fiction de toutes les fictions – Renan Cros (Université Paris Diderot)

Rencontre avec Vince Gilligan, créateur de « Breaking Bad » – Forum des images

« Scénariste et producteur exécutif de la série X-Files entre 1993 et 2002, Vince Gilligan est également co-scénariste du film Hancock avec Will Smith et depuis 2008 le créateur de Breaking Bad dont les trois premières saisons, ont remporté un succès critique exceptionnel et trois Emmy Awards consécutifs pour son acteur principal Bryan Cranston. Vince Gilligan revient sur sa carrière et sur les coulisses de fabrication de cette série unique par son alliage de noirceur et d’humour et sa réalisation hautement cinématographique.

Breaking Bad est diffusée aux Etats-Unis par AMC et en France par Orange cinéma séries puis par Arte.

Rencontre animée par Pierre Langlais »

Commentaire de Julien Paris : une interview (en anglais) passionnante pour connaître le parcours d’un scénariste de série aux Etats-Unis, lequel est passé à la fois par les grosses productions télé (X-files), ciné (le blockbuster Hancok) pour arriver aujourd’hui à produire Breaking Bad, une série parfois considérée par la critique comme très ambitieuse dans l’esthétique et surtout dans l’écriture.



Rencontre avec Vince Gilligan, créateur de… forumdesimages

Call for proposals: European Alliances for Mobile and Mobility Industries and Creative Industries


source Wikipedia Commons

« The present call for proposals aims at a more strategic support to service innovations, with the objective to unlock its transformative potential at sectoral and market level and to contribute to strengthening the innovativeness of the economy as part of the implementation of the Europe 2020 Strategy. The call for proposals has two actions:

  • Action 1: European Mobile and Mobility Industries Alliance (1/G/ENT/CIP/11/C/N01C031). This action aims at strengthening the role of innovative services in mobile and mobility industries to re-invigorate the competitiveness of the EU. Whereas mobile services can build upon key enabling technologies developed in Europe or elsewhere, innovative mobility concepts are urgently needed to better address societal challenges. Both aspects will be addressed by this action.
  • Action 2: European Creative Industries Alliance (2/G/ENT/CIP/11/C/N03C011). This action aims at strengthening the role of creative industries as a catalyst of innovation and structural change by promoting the more effective use of all different forms of knowledge and creativity for innovation throughout the economy and to support the emergence of new industries that combine knowledge and creativity with modern technologies, in particular ICT.
  • The two actions will complement regional and national efforts by adding a European dimension through mutual learning and concrete actions. Each action has 4 strands. The deadline for the submission of proposals to each of the strands of the two actions is 24/06/2011. »

    Source : Commission Européenne

    Voir aussi : Interarts

    Seminar « Studying the Arts in Society. New Developments in Research and Training »

    Presentation :

    « This workshop investigates the consequences of these developments and the opportunities they provide. It has three main aims: (1) to explore a variety of approaches, in research and teaching, of the functioning of the arts in society today; (2) to provide a platform for cross-pollination between the department of Arts, Culture and Media at the University of Groningen and participating departments of Istanbul universities regarding both research and education and (3) thus, to explore the basis for structural cooperation between our universities in research, education, staff exchange and student exchange.

    The presentations will deal with the development of new and promising approaches within distinct fields of interest, namely (1) Art policy and management, (2) Art education, among others from a cognitive perspective, and (3) Ethical and ideological issues in both artworks and art criticism.
    /
    Speakers:
    Murat Belge (Istanbul Bilgi University)
    Selen Ansen (Istanbul Bilgi University)
    Deniz Bayrakdar (Kadir Has University)
    Melis Behlil (Kadir Has University)
    Barend van Heusden (University of Groningen)
    Quirijn van den Hoogen (University of Groningen)
    Aylin Kalem (Istanbul Bilgi University)
    Liesbeth Korthals Altes (University of Groningen)
    Levent Soysal (Kadir Has University)
    Deniz Ünsal (Istanbul Bilgi University)
    /

    Source :
    Location: Netherlands Institute in Turkey
    Tel: 0212 293 9283
    Email: nit@nit-istanbul.org
    Web: www.nit-istanbul.org











    Conference « Space and Culture » / Univ. Kadir Has / September 8-10th 2011

    The Sixth International Cultural Studies Conference, Space and Culture 2011, will take place on the 8th to the 11th of September 2011 in İstanbul.

    The 6th Cultural Studies Conference on “Space and Culture” jointly organized by Turkish Cultural Studies Association and Kadir Has University will be held on 8-10 September 2011 in Istanbul, Turkey. The purpose of the conference is to question existing paradigms in topics that bring together the concepts of ‘culture’ and ‘space,’ to present critical and analytical studies in these themes, and to explore new theoretical and methodological approaches in cultural studies with inter- and multi- disciplinary perspectives. The international cultural studies conferences that are organized every two years by this association have made significant contributions to cultural studies and brought together scholars who work in this area. Since the first meeting in Kemer, Antalya (2001), the Conferences have been organized, jointly, with 100. Yıl University in Van (2003), with Koç University in İstanbul (2005), with Işık University in Şile (2007), and with Karaelmas University in Zonguldak (2009).

    Abstracts are invited on the following sub-themes related to Turkish cultures, cultures of Turkey, and cultures of Turks, whether they are located in or outside Turkey. The conference is open to a variety of approaches and themes as long as they deal with culture and space, and are pertinent to the central focus of the conference.

    See the program here :
    http://semp2011.kulturad.org/index.php?turkce

    « The crises of capitalism » par David Harvey – RSA Animate

    Une des vidéos de la série « RSA Animate », illustrant des conférences tenues à la Royal Society for the encouragement of Arts, Manufactures and Commerce (RSA). Ces vidéos d’animation sont des petits chef-d’oeuvres à la fois d’intelligence et de vulgarisation scientifique.

    La plupart des conférences données à la RSA sont disponibles en vidéo ou audio (toujours en anglais), soit directement sur le site de la RSA, soit en différé par podcast (ici, ou dans ITunes).

    Cette vidéo a été postée le 26 juin 2010 sur le site de la RSA et illustre le propos de l’urbaniste et économiste marxiste David Harvey sur le capitalisme.

    Source :
    http://comment.rsablogs.org.uk/videos/page/2/